Publié le

Mixage d’une batterie

Dans le prochain tutoriel, nous allons voir de quelle façon il faut mixer un drum. Le but de cet article n’est pas d’expliquer comment mixer chaque partie de l’instrument mais plutôt comment mixer la totalité du drum. Prenons par exemple un enregistrement que vous venez de faire. Vous réalisez rapidement que le drum a besoin de quelques traitements pour pouvoir s’intégrer plus facilement à votre mix et ainsi avoir un meilleur son.

Pour pouvoir comprendre plus facilement, nous avons préparé une petite collection de “loops” que vous pouvez télécharger dès maintenant. Comme vous pouvez le voir c’est gratuit, et c’est tant mieux comme ça. J’aimerais seulement vous rappeler que les dons sont toujours les bienvenus, aussi petits qu’ils soient. Ils font en sorte que nous pouvons écrire des articles et proposer des “loops” gratuitement. Dans cet article, nous travaillerons avec le drum 6. Commençons par les versions non traitées.

! Téléchargez la collection de loops ici !

( Exemple de batterie sans aucun effet )

Vous entendez présentement un drum à l’état pur. Voici donc à quoi ressemble un drum enregistré sans aucun traitement. Vous remarquerez que même si la qualité audio sur l’ensemble du drum est excellente, on sent tout de suite qu’il lui manque un petit quelque chose.

Nous avons utiliser comme effet :

EQ:  DDMF IIEQ PRO (Cliquez ici pour accéder à la page)

Compresseur : Waves Rcomp (Cliquez ici pour accéder à la page)

Limiteur : Vlag/Sound Limiteur No6 (Cliquez ici pour accéder à la page)

Reverb : Audio Damage EOS (Cliquez ici pour accéder à la page)

Rappelez-vous que même si l’article vous donne de bons conseils quant au mixage de la batterie, aucune science exacte existe dans le mixage, quelle qu’elle soit. L’important c’est de ne jamais se décourager et d’essayer plusieurs solutions. On ne le vous répétera jamais assez, le mixage est d’abord le lien qui existe entre vous et les instruments; vous seul pouvez entendre la musique à votre manière.

C’est là qu’on entre en action. Nous allons d’abord rajouter un eq et un compresseur. Avec les bons réglages, nous allons déjà transformer notre loops.

EQ Tout d’abord, vous pouvez visualiser l’eq qui se trouve ci-dessus. La première chose à remarquer est le filtre ”low-cut” ou en francais “filtre passe-haut”. Il est toujours utile de dégager un peu de basse fréquence, cela permettra au drum de ”respirer” un peu plus, sans pour autant enlever toutes les basses fréquences. Vous voyez ensuite que nous avons amplifier un peu les basses fréquences puisqu’il manquait un peu de “bass” dans l’enregistrement ainsi que dans les aigus. La dernière chose à remarquer dans cette image est le fait que nous avons coupé quelques fréquences vers les 800 hz. Cela permet de rendre le drum plus compatible avec les autres instruments tels que la guitare ou le vocal et ainsi avoir moins difficulté lorsque rendu à la phase final du mixage.

Vous voyez que l’eq fait un bonhomme sourire. Nous n’avons pas pris cet exemple pour rien. Même si dans cet exemple c’était la bonne chose à faire, la plupart du temps cela étouffera complètement votre mix, sous peine d’être incapable de mixer le reste des instruments. La meilleure chose à faire en tout temps est d’utiliser le bouton ”on off” sur votre eq. Cela vous permettera de voir le résultat final et voir si cela convient toujours avec le reste de votre mix. Mixer un drum n’est pas une chose facile, c’est une partie les plus importante de votre mix car après la voix, ce sera l’instrument qui sera propablement le plus souvent présent. Gardez en tête que trop de basse va rendre le reste des instruments difficile à entendre et qu’il vaut mieux y allez délicatement, quel que soit votre style.




(Exemple de batterie avec un égalisateur et un compresseur)

COMP   Ensuite, passons à un autre élément important dans le mixage d’une batterie: le compresseur. Le compresseur servira à réduire la dynamique de votre drum, ce qui aura pour conséquence d’entendre plus clairement votre batterie sans pour autant écraser les autres instruments. Voici un démo audio du drum avec l’eq et le compresseur. Ensuite, voici seulement le compresseur. Pour une compression plus ”hard” (dure) nous conseillons d’avoir une attaque courte ainsi qu’un relâchement court. Si au contraire vous préférez que le drum sois plus ”smooth” (relaxe), augmentez l’attaque et le relâchement. Ensuite, pour ce qui est du ratio et du thresh (seuil), nous conseillons un ratio élevé plutôt qu’une trop grosse compression venue du thresh. Dans l’illustration du compresseur ci-haute, le thresh est élevé parce que le niveau audio était très bas à l’enregistrement. Si par exemple, nous avions eu une loops a -10 db, nous aurions compressé plutôt vers -15, ce qui aurait pour effet de compresser seulement les ”pic audio” sans toucher au reste de la loops, ce qui permettrait entre autre, de garder le maximum de dynamique audio. Le compresseur est un outil très puissant, mais il peut vite réduire votre dynamique sous peine  de perdre tous les détails de votre ”loops”. La compression, ça s’apprend avec le temps. N’ayez pas peur d’utiliser la fonction ”on off” pour comparer l’effet que vous avez ajouté avec votre ”loops” originale.




(Exemple de batterie avec seulement le compresseur, sans l’égalisateur)

limiteur

 

Vous voyez maintenant que nous avons rajouté un limiteur. C’est en effet très peu conventionnel. C’est un pari très risqué que d’ajouter un limiteur à une ”loops” et j’ai longuement hésité à mettre cette astuce dans cet article. Depuis que WNP Sounds existe, je reçois plusieurs courriel me demandant comment je fais pour que mes boucles de batterie ressortent aussi bien des autres instruments. Et bien c’est simple. Il m’arrive parfois d’utiliser un limiteur sur le but principal de ma batterie. Un limiteur peut faire des dégâts très rapidement. Il ne faut pas trop pousser le gain et si vous utilisez un limiteur qui a une fonction multibande, (comme le le limiteur No6) activez cette fonction. Désactivez à tout prix les fonctions stéréos et jouez avec le thresh plutôt que le gain.

(Exemple de batterie avec l’égalisateur, le compresseur et un limiteur)

EOS

Finalement, rajoutez une petite ”reverb” qui aura pour effet de rendre la batterie plus naturelle. Nous suggérons de mettre le moins possible de reverb dans les graves et très peu dans les aigus. Concentrez-vous sur les mediums sans pour autant négliger le reste des fréquences. N’utilisez pas de grande ”reverb” comme on pourrait en mettre dans une voix. Optez plutôt pour des reverbs courtes qui auront pour effet de rendre la batterie naturelle sans pour autant se faire entendre.

Pour conclure, nous n’avons pas abordé toutes les techniques de mixage d’une batterie pour la simple et unique raison qu’il en existe des milliers. Une chose est sûre, vous avez maintenant de bonnes bases pour commencer et surtout pour expérimenter. Qui sait, avec le temps vous trouverez sans doute la vôtre. Rappelez-vous d’une chose , dans un mixage audionumérique il n’existe aucun réglage ”passe partout”. Chaque boucle de batterie possède ses propres traits audio unique et elle mérite un mixage unique. Bonne musique!

Etes-vous-producteur

Alexandre Pilote, producteur
Studio WNP
www.wnpsounds.net




4 réflexions au sujet de « Mixage d’une batterie »

  1. Bonjour, c’est non telechargement link or ‘add to cart’ button pour cette loops…

    1. Bonjour,

      Si vous éprouvez un problème, je vous invite a nous envoyer un courriel a l’adresse suivante : info@wnpsounds.net ! Nous nous feront un plaisir de répondre dans les 24h !

    2. Bonjour,

      Le problème est réglé ! Vous pouvez dès maintenant télécharger la banque !

  2. merci pour votre aide

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *